Biodéchets contre légumes par Vépluche

Collecter des déchets alimentaires auprès de restaurateurs pour les transformer en engrais. Puis utiliser ces engrais pour produire des fruits et légumes proposés à ces même restaurateurs. Voici une boucle vertueuse proposée par Vépluche dans les Hauts-de-Seine.

Une entreprise verte et créative

Lancé en 2018 par Clara Duchalet, la société Vépluche dont le projet phare est Biodéchets contre légumes se développe à Boulogne-Billancourt (92). Plus de 50 restaurants de la ville ont répondu présent à l’appel de Vépluche. Ils sont tous sont désireux de transmettre leurs déchets alimentaires à cette jeune pousse.

Une fois la tournée des restaurants est organisée, elle est réalisée à l’aide de vélos-cargos. Ce sont des vélos triporteurs embarquant à l’arrière un contenant ayant la capacité de recueillir les déchets de plusieurs restaurants.

Sachant que chaque restaurant retourne quotidiennement 12-13 kilos de déchets, on vous laisse imaginer le quantité d’engrais qui peut en être produite.

Mais Jamy, comment ça marche ?

La méthanisation valorise les déchets pour les transformer en compost qui serviront d’engrais dans les terres agricoles.

La transformation est faite à l’aide de composteurs éléctro-mécaniques. Ceux-ci brassent la matière organique avec un structurant sec carboné (bris de cagettes par exemple).

Le processus est celui de la fermentation anaérobie : les déchets alimentaires pourrissent, et les bactéries qui se développent en absence d’air créent du méthane et du compost. Ce compost fera ensuite office de fertilisant.

Upcycle est une société mettant à disposition ce type de composteurs. Une telle machine produit en 15 jours un compost de grande qualité.

Le fertilisant transmis aux agriculteurs permet ainsi la production de nouveaux fruits et légumes, qui serviront notamment les restaurants ayant transmis leur déchets.

Clara-Duchalet-fondatrice-de-Vépluche-devant-un-de-ses-vélos-cargos

Un processus simple et efficace

L’avantage est certain pour le restaurateur qui se retrouve avec des poubelles moins pleines : un simple tri est fera l’affaire pour délester chacune d’entre elles du volume de déchets alimentaires, majoritairement des écorces, des épluchures.

L’heure en est aux questions logistiques, avec le ciblage d’un futur hangar pour stocker les grandes quantités de déchets, et sur la façon d’acheminer efficacement le compost jusqu’aux maraîchers. 2019 apportera les réponses à Vépluche sur ces sujets.

Vépluche assure des produits des produits de qualité

Une entreprise boulonnaise dont on peut être fier. De plus Vépluche s’ancre pleinement dans la logique des circuits-courts. L’entreprise travaille main dans la main avec la coopérative bio d’Île-de-France pour s’approvisionner en produits locaux.

Soucieux de la qualité des produits, la société commande aussi des produits d’origine non locale en veillant à ce que leur production soit 100% bio.

Vous êtes restaurateurs ? Découvrez les produits frais actuellement proposés par Vépluche, commandez et faites-vous livrer en fonction de vos besoins.