ADEME : Une agence très active au service l’environnement

Depuis sa création, l’ADEME a pris une place importante dans la prise en charge des thèmes environnementaux et de transition écologique. Devenue une alliée phare pour les entreprises, le public et l’État, c’est aujourd’hui un acteur capital dans le développement d’une économie circulaire. Vous désirez en savoir plus ? Comprenez en détail les objectifs et les modes d’action de cette agence bientôt trentenaire dans notre présentation de cette agence pro-environnementale.

L’ADEME, de quoi s’agit-il précisément ? 

L’ADEME, ou l’Agence de la transition écologique, est un établissement national public. Elle agit sous la tutelle de différents ministères associés, ceux de la Transition écologique, de l’Enseignement supérieur et enfin de la Recherche et de l’Innovation.

Histoire de l’ADEME 

L’ADEME se crée en 1991 et se faisait initialement appeler l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie. Sa création répond à un contexte particulier face à l’émergence de nouvelles préoccupations environnementales. En effet, à partir des années 1960, le constat devient flagrant. Les conséquences écologiques des activités humaines s’affichent de plus en plus sur le devant de la scène. 

L’épuisement des ressources, la production exponentielle de déchets, la contamination de l’air… Autant de phénomènes qui alertent les différentes communautés scientifiques, économiques, politiques et industrielles. En 1987 apparaît alors une nouvelle notion, le développement durable. Une définition officielle se rédige au Sommet de la Terre de Rio de 1992 : “un développement économiquement efficace, socialement équitable et écologiquement soutenable”. 

En France, c’est dans ce contexte et lors de l’application du Plan National pour l’Environnement de 1990 que se crée l’ADEME. Celle-ci née de la fusion de l’Agence pour la qualité de l’air (AQA) et de l’Agence nationale pour la récupération et l’élimination des déchets (ANRED). La mise en place de l’agence comme nous la connaissons aujourd’hui ne rentre réellement en action qu’à partir de 1992. Cette agence nationale pour l’environnement fêtera ainsi ses 30 ans d’actions en 2022. Enfin, c’est récemment en juin 2020 qu’elle change de nom et se renomme l’Agence de la transition écologique. 

Les missions de l’agence

L’agence est aujourd’hui un acteur-clé dans la lutte pour la protection de l’environnement. La mission principale de l’ADEME est d’accompagner l’État dans son processus de changement vers une économie circulaire et de transition écologique. Elle accompagne ainsi la mise en oeuvre des politiques publiques environnementales et énergétiques. Et travaille de plus en faveur de l’environnement sur les différents plans sociaux et économiques.

Ses méthodes d’actions 

Pour ce faire, l’ADEME emploie plusieurs procédés à sa disposition.

Un important pôle d’action de l’agence environnementale est le financement et l’animation de programmes de recherches en lien avec ses domaines d’actions. L’ADEME joue également un rôle primordial dans l’obtention de données interprétables. Chiffres et statistiques sur les différents thèmes d’études qu’elle poursuit permettent la production régulière de bilan nationaux.

Elle assure ensuite une fonction de conseiller et d’expert envers les différents acteurs socio-économiques, publics ou privés. Dans la même optique, elle met à disposition des intéressés des outils méthodologiques, des guides et également des formations sur diverses sujets. 

L’ADEME joue également un rôle clé dans la sensibilisation du public aux politiques environnementales. Ceci passe principalement par des campagnes de communication. Elle met aussi à disposition du public des outils méthodologiques et des brochures d’informations. Un effort de transparence dans l’accès à une documentation générale et ouverte à tous est le maître mot de l’ADEME.

Ses champs de compétences  

L’ADEME agit principalement sur cinq domaines, ce qui lui confère un vaste champ d’action : 

  1. La gestion des déchets 
  2. La préservation des sols
  3. L’énergie et le climat
  4. La lutte contre le bruit 
  5. La qualité de l’air

Enfin, plusieurs autres actions transversales sont menées par l’agence. Celles-ci sont la durabilité des territoires, des productions et de la consommation, le tourisme, le changement climatique ou encore le gaspillage alimentaire. C’est une organisation qui agit pour des actions globales. Celle-ci a évolué au fil du temps et au fur et à mesure des nouvelles nécessités environnementales de la société.

L'ADEME, agence nationale pour l'environnement
L’ADEME, agence nationale pour l’environnement

Organisation de l’agence

Le siège social de l’ADEME est situé à Angers. Au total, elle compte plus de 1000 collaborateurs qui se répartissent au sein des 26 antennes régionales. Elle possède également trois bureaux en outre-mer, Saint-Pierre-et-Miquelon, Nouvelle-Calédonie et Polynésie française, et un en Belgique. Les sites centraux de direction se trouvent à Angers, Paris et Valbonne. 

Présence à l’international 

L’ADEME s’organise aussi à l’extérieur des frontières françaises. L’agence est présente notamment en Europe. Elle y soutient les politiques communautaires par son expertise. De plus, l’ADEME participe au Club EnR. Ce réseau regroupe 24 agences nationales des pays membres qui prennent en charge les politiques d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique. De même, elle fait office de point de contact national concernant le programme Horizon 2020. Celui-ci regroupe et veut favoriser différents projets d’innovations européens et ainsi faciliter leur mise en place. 

Hors Europe, l’ADEME génère des partenariats avec des organisations équivalentes, notamment en Asie et dans les pays méditerranéens. Elle soutient également les Ministères auxquels elle est reliée lors d’accords bilatéraux. Tout comme elle épaule l’aménagement de filières vertes françaises à l’international ou encore plusieurs coopérations multilatérales. 

Le budget 

L’ensemble des fonds de l’ADEME est, comme indiqué sur leur site officiel, “consacré aux moyens d’intervention de l’ADEME, à son fonctionnement et à la programmation des Investissements d‘avenir”.

Pour se faire une idée, le budget pour l’année 2020 s’est établi à 721 millions d’euros. Celui-ci est en hausse depuis 2017 (estimé à 524 millions d’euros). L’ensemble de ce budget se répartit suivant les différents programmes d’actions de l’agence. 

Par exemple, des parts importantes sont consacrées aux trois plus grands projets en cours. 49%, soit 350 millions d’euros, concernent le plan “chaleur renouvelable”. Un plan d’action pour chauffer près de 300 000 logements. 23 %, soit 164 millions d’euros, soutiennent l’économie circulaire et la réduction des déchets. Une autre partie, 10% soit 70 millions d’euros, est réservée aux actions en faveur de la qualité de l’air. Enfin, les 19% restants, soit 137 millions d’euros, servent pour les autres programmes menés par l’agence. 

Lien avec l’État

L’ADEME signe avec l’État des contrats d’objectifs qui se renouvellent tous les trois ans. Ceux-ci servent à replacer les actions déjà menées par l’agence et ainsi savoir comment et dans quelles directions continuer d’avancer.

Chaque contrat détaille les différentes activités à mener, leurs mises en oeuvre et les différents financements. Enfin, à la fin de chaque accord, une évaluation minutieuse a lieu. Ceci dans un but d’optimisation des actions futures. Chaque contrat est visible sur le site Internet de l’ADEME. 

Le dernier contrat État-ADEME signé pour 2020-2023 poursuit entre autres trois missions principales : l’innovation et la préparation de la transition écologique, contribuer à la recherche et continuer et accélérer cette même transition. Le dernier contrat 2016-2020 comprenait 27 indicateurs et après évaluation, 24 atteignaient les objectifs, voire même les dépassaient.

Les stratégies mises en place par l’ADEME

En plus de ses différents contrats trisannuels, l’agence met en place des stratégies spécifiques qui définissent les grands thèmes à suivre. Une dizaine sont consultables jusqu’à maintenant sur le site officiel de l’ADEME. Chaque plan s’organise suivant des principes d’actions qui se basent sur les missions en cours ainsi que sur les politiques des acteurs avec qui elle collabore. 

Une stratégie de Mobilisation des citoyens dans la transition écologique est par exemple en cours sur les années 2019-2021. Celle-ci rejoint un des objectifs principaux de l’ADEME qui est de sensibiliser et de communiquer sur l’environnement. Cette stratégie veut mobiliser et influencer plus amplement les citoyens dans un mouvement de transition et de changement des comportements. 

Un autre exemple avec la stratégie Entreprise qui s’est lancé de 2017 jusqu’en 2022. Avec ce plan d’action, l’ADEME désire renforcer son accompagnement envers les entreprises pour une transition écologique. Ceci passe par une aide et un conseil en matière énergétique et écologique. Mais aussi par la création d’une dynamique et d’un travail commun qui lient environnement, économie, innovation et création d’emploi. 

Travailler au sein de l’ADEME

Des institutions comme l’ADEME intéressent de plus en plus les personnes en recherche d’emploi suite à la montée croissante d’une préoccupation environnementale. De plus, la politique des ressources humaines et d’emplois de ces organisations offre en général des possibilités de carrières intéressantes dans une ambiance de travail agréable. 

L’ADEME entre autres promeut l’égalité et le développement professionnel, l’intégration des jeunes à l’aide de stage ou d’alternance et des personnes en situation de handicaps. Elle finance également environ 60 bourses de doctorants chaque année. 

Si travailler au sein de l’ADEME vous intéresse, les postes les plus recherchés selon l’agence sont les suivants : les ingénieurs, les secrétaires et gestionnaires ou encore les professionnels de la communication, de formation et de documentation. 

Actions concrètes menées par l’agence

L’ADEME n’est pas qu’une agence virtuelle. Depuis sa création, elle met en place et développe des actions concrètes dans plusieurs domaines. Elle est présente sur tout le territoire français et également à l’international. Elle concrétise aussi un grand nombre de partenariats avec des collectivités, des entreprises ou des associations. Toujours dans un but d’avancer sur le chemin de la transition écologique.  

Acteur pour la recherche

L’agence joue un rôle important au niveau de la recherche et de l’innovation. À l’aide de trois programmes, elle intervient à plusieurs niveaux des processus de recherche scientifique. Notons le Programme Thèse, le Programme d’investissement d’avenir et les Programmes de recherche. Ainsi, elle accompagne la science jusqu’à l’évaluation des résultats. Elle lance également des appels à projets pour agir comme levier scientifique. 

Le programme thèse de l’ADEME a bénéficié à plus de 1 500 étudiants depuis sa création. Chaque année, ce sont environ 50 projets que l’agence cofinance à hauteur de 50%. Pour cela, l’offre de thèse doit présenter un candidat bien entendu, mais aussi un laboratoire d’accueil et enfin un partenaire de financement. Ce programme permet d’aider à l’innovation écologique, mais aussi à l’insertion professionnelle des jeunes.

Le Programme d’investissement d’avenir (PIA) aide au financement de projets de toutes tailles. Il focalise son soutient envers des projets innovants dans un grand nombre de secteurs comme les énergies renouvelables, le bâtiment, le stockage énergétique, la chimie verte, l’économie circulaire et de nombreux autres. Entre 2010 et 2017, l’agence a soutenu 745 projets à hauteur de 2,5 milliards d’euros.

Acteur financier 

Une partie du budget de l’agence est réservée à l’aide au financement de projets qui servent ses intérêts et l’avenir écologique. En effet, l’ADEME peut apporter une aide financière pour des thèses, mais aussi pour des entreprises, des associations ou des collectivités. Ainsi, elle agit en levier pour des projets et des démarches en faveur d’une transition écologique. 

Et pour un accompagnement complet, elle propose en plus son aide d’expert et de conseil. En effet, elle peut aider financièrement dans la mise en place de projets et par un accompagnement complet. Elle joue ainsi un rôle de conseils et offre son expertise en cas de besoin. Si vous avez un projet scientifique, d’innovation ou bien de communication en tête et qui veut aider aux changements de comportements et/ou la transition environnementale, pensez à contacter l’ADEME par le biais de leur site. 

Acteur pour l’information 

L’ADEME communique constamment sur les résultats des recherches et des projets qu’elle soutient. Pour cela, un dispositif nommé ADEME Infos publie l’ensemble des bilans et avancées sur internet. Ce journal d’informations se divise en plusieurs catégories en fonction du sujet traité : actus, magazine, recherche, stratégie et enfin international. 

Un point d’information pour citoyens et particuliers est également disponible pour tout intéressé qui souhaite avancer à son échelle vers une transition écologique. Cette plateforme est riche de divers supports sur plusieurs thèmes pour un accompagnement complet. Certains cours et formations gratuits en lignes sont même disponibles. 

Dans la même optique, une plateforme accompagne les différents acteurs d’entreprises et du monde agricole, et une autre encore pour les collectivités et le secteur public. L’ADEME se place donc vraiment comme un acteur majeur dans l’accompagnement et l’information envers les différents protagonistes de la transition écologique. 

Acteur sur le terrain

Environ 400 agents dispersés sur l’ensemble des sites de l’ADEME agissent en faveur des thématiques portées par l’agence et pour le compte de l’État. C’est presque la moitié de ses effectifs. Dans une politique de proximité, chaque agent sur le terrain apporte son aide aux particuliers, associations ou entreprises qui le nécessitent. Chaque direction régionale est un poste à part entière de l’agence et aide au développement de ses opérations au plus près des territoires. 

L’aide et l’expertise des différents agents se mobilisent plus fortement concernant deux programmes : le Fonds Chaleurs et le Fonds Déchets. Des leviers financiers soutiennent ceux-ci pour avancer dans le développement de la chaleur renouvelable et de la prévention et gestion des déchets. D’autres programmes d’expertises aident les politiques territoriales dans les domaines de l’énergie, du climat et dans la transition énergétique et écologique. 

Les dernières actualités de l’ADEME (2020)

Le programme SARE 

Ce programme SARE ou Service d’accompagnement à la rénovation énergétique se crée en collaboration avec les collectivités territoriales. Le but de celui-ci est d’accompagner les particuliers dans leurs processus de rénovation et de transition énergétique.  

L’objectif de ce programme est d’éliminer d’ici 2025 l’ensemble des “passoires thermiques” du territoire français. Ce terme désigne l’ensemble des bâtiments, de particuliers ou d’entreprises, qui chauffent excessivement à cause d’une mauvaise isolation. Ces bâtiments jouent un rôle important dans l’augmentation des gaz à effets de serre et dans la facture énergétique finale. Aussi, ce programme veut rénover d’ici 2050 l’ensemble des constructions immobilières au standard “bâtiment basse consommation”. 

Ce programme financier agit premièrement par la consolidation des dispositifs territoriaux déjà existants. De plus, il apporte un accompagnement complet auprès des particuliers et professionnels. Et enfin, il mobilise les acteurs territoriaux, du bâtiment et de la construction, pour générer une dynamique de rénovation immobilière. 

Le Concours d’Innovation i-Nov

Cet appel à projets est soutenu en partie par l’ADEME et se clôture prochainement le 6 octobre 2020 à midi. Ce concours offre un budget global de 600 000 à 5 millions d’euros. Le montant de l’aide peut atteindre 55% du budget total. Il est ouvert aux PME et start-ups pour les soutenir dans la mise en place de projets innovants et les aider à émerger dans leurs domaines.

Chaque entreprise postule uniquement à une des huit thématiques. Quatre sont supportées par Bpi France : Numérique-Deep Tech, réduction de l’empreinte écologique du numérique, Espace, Santé « Santé mentale et diagnostics santé rapides et nomades ». Les quatre dernières sont prises en charge par l’ADEME : Économie circulaire, Performance environnementale des bâtiments, Adaptation des territoires au changement climatique et métrologie des expositions environnementales et enfin Hydrogène. 

Création d’un label pour l’électricité verte 

Toujours dans un souci d’accès de l’information aux particuliers, l’ADEME souhaite mettre en place un label certifiant l’utilisation d’énergie verte par les fournisseurs d’électricité. Aujourd’hui en France, 5% de notre consommation en électricité prend son origine dans les énergies renouvelables. Ce label est ainsi un moyen sûr de rendre plus visibles ces fournisseurs et d’aider aux choix des consommateurs. 

Les rapports annuels de l’ADEME

Chaque année, l’agence publie un rapport qui reprend et résume toutes les actions et les avancées auxquelles elle a participé pour une transition écologique, ou sur ses actions futures. Le rapport 2019 est disponible sur le site internet et met à l’honneur les grandes transitions de cette année. N’hésitez pas à y jeter un oeil. 

Les assises de l’économie circulaire 2020

L’ADEME organise les 4e assises de l’économie circulaire qui auront lieu ce 7 et 8 septembre prochains. L’événement qui a lieu à Paris sera retransmis en direct sur le site dédié. Vous pouvez vous inscrire pour participer à des sessions networkings et interagir avec les autres participants. 

Ces assises s’organisent dans un contexte bien connu aujourd’hui de consommation à perte de nos ressources naturelles et de la remise en question de notre modèle économique actuel. L’économie circulaire apparaît ainsi comme la solution pour la sauvegarde de nos ressources naturelles. Ou comme le précise l’ADEME sur son site, pour créer “des boucles positives à chaque étape de la vie d’un produit” . 

Cet événement abordera ainsi les actions que chacun peut mener vers une transition écologique. Il s’adresse à tous, particuliers, entreprises, collectivités ou encore associations. Ainsi les deux jours de l’événement cibleront 3 plénières principales qui sont : 

  • Un nouveau modèle économique pour notre société
  • La décision politique au service de l’économie circulaire
  • Économie circulaire : Passer de la théorie à l’action

Un total de 16 ateliers se déroulera en direct autour des thématiques de la compétitivité des entreprises, de l’attractivité et de l’animation des territoires, et enfin de la production et de la consommation. 

Les Friches polluées 

Un appel à projets lancé par l’ADEME du 6 novembre 2019 au 2 avril 2020 fera connaître les vainqueurs en novembre prochain. 

L’agence agit depuis longtemps pour la reconversion des friches polluées. Ces espaces nécessitent de véritables actions de dépollution, de techniques et d’aménagements adaptés. Ceci représente un véritable enjeu dans l’aménagement durable des territoires et dans une stratégie d’économie circulaire. 

L’appel à projets est ouvert à tout acteur public ou privé et chaque proposition est évaluée par l’ADEME même. Différentes conditions doivent être respectées pour pouvoir prétendre à l’aide. En attendant l’annonce des lauréats, n’hésitez pas à vous renseigner sur cette problématique sur la page internet de l’ADEME dédiée au sujet. 

D’ailleurs, l’agence organise online ce 10 et 11 septembre des journées techniques nationales sous l’appellation #JTFRICHES2020. Une inscription suffit pour avoir accès gratuitement aux différentes interventions.

Le Big Tour

Enfin, l’ADEME soutient pour la deuxième fois consécutive le Big Tour, un événement organisé par Bpi France. Cette tournée de 22 dates s’organise du 29 juillet jusqu’au 19 septembre 2020. Profitez donc des dernières dates avant la fin ou à vous tenir informé de la prochaine tournée. 

Cet événement veut promouvoir le savoir-faire français et l’innovation ou encore les nouvelles technologies. Tout autour d’animations et de concerts, le Big Tour est un village de 3 000 mètres carrés avec 12 espaces dédiés au climat, à l’industrie, à l’innovation et à l’emploi. 

Pour les plus connectés d’entre vous, l’agence ADEME est très présente sur les réseaux sociaux. Vous pouvez les suivre sur plusieurs de leurs réseaux et ainsi rester informé de leurs dernières actions au jour le jour.