Anti-gaspillage alimentaire, une nécessité écologique

ESS et économie circulaire participent toutes deux à la diminution des 40% de déchets alimentaires jetés chaque année. Pour autant chacun peut apporter sa pierre à l’édifice en achetant, en consommant malin, pour limiter le gaspillage alimentaire.

Un bon plan fooding : des applications pour manger écolo

L’économie sociale et solidaire (ESS) favorise la redistribution alimentaire vers les plus démunis. Pour les aider, favorisons le partage de stocks invendus des commerçants ou des restaurateurs. La valorisation des produits non consommés est un axe fort de l’économie circulaire. Par exemple les pelures de légumes ou de fruits, de plus en plus utilisées dans la cuisine des grands chefs. On parle alors de recette anti-gaspillage et de nombreux sites en proposent.

campagne anti-gaspi par le gouvernement

La réduction des déchets alimentaires répond à trois besoins

Il convient de savoir que la réduction des déchets entraîne une diminution des gaz à effet de serre. Elle limite aussi le gaspillage des ressources naturelles telles que l’eau. Notons que la part des déchets représente à elle seule presque 159€ par an et par personne. Nous sommes dans un environnement où près d’une personne sur dix en France éprouve des difficultés à préparer un repas. Il s’agit pour elle de juste manger à sa faim. Lui mettre à disposition un bon plan fooding se révèle être un geste très responsable, éthique et solidaire.

Des petits gestes quotidiens qui rendent le consommateur acteur de la diminution des déchets alimentaires

Une multitude de petites actions contribue à la diminution de nos déchets. préparer des repas ou un plat à l’aide d’ingrédients invendus achetés grâce aux applis. Pour autant, il est important d’adapter les quantités utilisées dans une recette au nombre de personnes à nourrir. Il est donc important de bien gérer les stocks dont on dispose chez soi et il peut être très utile de faire une liste pour éviter les achats impulsifs. Nombre de sites proposent aussi des recettes utilisant des restes que l’on peut congeler en portions individuelles ou accommoder dans des recettes faciles auxquelles la gastronomie n’aurait rien à envier.

L’utilisation des restes, miam !

Qu’il s’agisse des invendus de commerces alimentaires, de cantines ou de restaurants de collectivités chacun, professionnel ou particulier, peut contribuer à la diminution des déchets alimentaires sans manquer de se régaler : miam !