Achats de produits alimentaires en vrac

Acheter en vrac est un vrai geste fort en matière de conscience écologique. Il s’agit en effet d’un des moyens les plus évidents à mettre en œuvre dans une démarche zéro déchet. Pour autant c’est un pas qui n’est pas toujours si simple à franchir. Comment faire pour rendre cela simple au quotidien ? Dois-je toujours avoir des sacs réutilisables et des contenants sur moi pour faire mes courses en vrac ? Ces questions font partie des nombreuses interrogations qu’on peut se poser quand on commence à acheter en vrac.

Dans cet article, nous levons les mystères autour de ce nouvel acte d’achat. Nous vous aiderons à trouver une boutique zéro déchet, que ce soit une boutique physique ou bien en ligne. Nous parlerons également du vrac bio, qui est une double façon de faire attention à ce que l’on consomme. Enfin nous vous montrerons qu’il peut être simple de passer au vrac une fois qu’on est bien organisé.

Sachez qu’acheter en vrac est une démarche zéro déchet efficace : en effet la cuisine est une des pièces de votre maison qui génère le plus de détritus, recyclables ou non.

Acheter en vrac : le principe

Acheter en vrac c’est acheter ses aliments, produits ménagers, produits de beauté ou autres sans emballages. En effet de nos jours la plupart des produits sont suremballés, qu’il s’agisse de plastique ou de carton. Mais que ce dernier soit recyclable ou pas, le mieux est encore de produire le moins de déchets possibles. Ce principe n’a rien de nouveau, c’est comme ça que fonctionnaient les épiceries d’antan. Cette pratique s’est en revanche perdue au fur et mesure de l’expansion de l’industrie agro-alimentaire.

Un des buts premiers est d’éviter les contenants à usage unique. En achetant en vrac on réutilise des bocaux, pots de confiture ou autres contenants. Et on se rend vite compte à quel point les produits des supermarchés utilisent une quantité de matériaux non nécessaires. En achetant en vrac on évite donc autant la production d’emballages inutiles que l’accumulation de déchets que les centres de recyclage n’ont pas toujours la capacité de traiter.

Acheter en vrac c’est aussi limiter l’influence du marketing sur nos achats. Enlever les emballages c’est ne plus risquer d’être attirés par des produits dont on n’a pas vraiment besoin. On va faire ses courses en vrac en sachant en avance ce qu’on veut acheter, et si on craque pour un produit supplémentaire c’est parce qu’il nous fait envie en tant que tel et non pas parce que son emballage est attrayant.

Quels produits peut-on acheter en vrac ?

On peut trouver plusieurs types de produits en vrac. Concernant les produits alimentaires tout est possible. Les produits les plus couramment trouvés sont la farine, les pâtes diverses et le riz. Les légumineuses, les oléagineux et les céréales se trouveront aussi facilement, même en grandes surfaces. Les fruits secs, les condiments et épices sont des produits très faciles à acheter en vrac.

Enfin, on n’y pense pas forcément souvent mais il est possible de trouver des boissons en vrac comme le thé ou le café, mais aussi du vin. Les produits spécialisés dans le vrac vous permettront de trouver de l’huile et tous les assaisonnements. Il faut alors penser à amener des récipients adaptés.

Passer en vrac est une occasion de passer au zéro déchet même en terme de cosmétiques et de produits d’hygiène. Vous pourrez trouver des shampoings et des savons solides, de l’argile, et même du dentifrice ou du déodorant.
Un autre type de produits faciles à passer en zéro déchet grâce à l’achat en vrac sont les produits ménagers. Ce sera surtout possible dans les boutiques en vrac, mais pas vraiment via les supermarchés ou les grandes surfaces.

Vous pourrez trouver des produits variés comme la lessive et l’adoucissant, le produit-vaisselle, des dégraissants divers (le savon noir et le vinaigre blanc sont des alternatives naturelles très efficaces et utiles dans toutes les pièces de la maison). Passer à l’achat en vrac vous donnera aussi l’occasion si vous le souhaitez de fabriquer vos propres produits ménagers en achetant de la cire d’abeille, du bicarbonate de soude, du savon de Marseille, ou encore des cristaux de soude.

Les avantages d’acheter en vrac

C’est écologique

Acheter en vrac part très souvent d’une démarche écologique zéro déchet. De nos jours les aliments et même les autres produits du quotidien sont suremballés. Il n’est pas rare de devoir défaire plusieurs couches d’emballage avant d’atteindre le produit final. Les raisons évoquées par les fabricants sont souvent la protection pendant le transport. On retrouve même parfois des fruits ou des légumes emballés individuellement dans du plastique.

Passer au vrac c’est donc limiter drastiquement ses déchets domestiques. Qu’il s’agisse d’emballages recyclable ou non, l’idéal est d’en avoir le moins possible. La planète vous dira merci.

Le vrac limite le gaspillage alimentaire

Acheter en vrac c’est pouvoir choisir la quantité exacte d’aliments que l’on souhaite. Plus besoin d’acheter la farine par paquet de 1 kilo si on souhaite juste faire une tournée de crêpes. Il est donc important de savoir en amont ce que l’on s’apprête à cuisiner pour se rapprocher au plus près des quantités de nourriture nécessaires.

De même, si vous souhaitez réaliser une recette avec des aliments moins courants, que vous n’utiliserez pas souvent, le vrac est idéal. Il permet là encore d’acheter seulement la quantité nécessaire à la préparation de cette recette.

Pour le choix

Il y a quelques années encore, le vrac se dédiait principalement aux produits faciles comme les pâtes ou le riz. De nos jours on retrouve toutes sortes d’aliments. Il est même plus simple de retrouver certaines sortes de farines en vrac plutôt que dans des magasins classiques. Car bien souvent, les magasins et épiceries en vrac proposent principalement des produits sains qu’on ne retrouve pas toujours en grandes surfaces.

Et le vrac ne se limite pas qu’aux légumineuses ! On retrouve aussi du chocolat, des bonbons, et mêmes des aliments pour les chiens et chats.

Acheter en vrac pour faire des économies

Certains aliments sont moins chers lorsqu’ils sont vendus en vrac. En effet le prix de l’emballage et de la mise sous cet emballage est déduit. Le fait d’acheter uniquement la quantité nécessaire consiste également en une économie en soi.

Les magasins en vrac font faire de grosses économies
Les magasins en vrac font faire de grosses économies

Parmi les produits qui sont généralement moins chers en vrac on retrouve les épices. Il faut néanmoins faire attention à leur conservation qui est meilleure dans un récipient hermétique. Les oléagineux et les fruits séchés comme les noix, les dattes ou les amandes sont en général beaucoup moins chers lorsqu’ils sont achetés en vrac : on retrouve une différence de prix de 50% moins cher en épicerie en vrac ! Pour les amateurs de granola le vrac est également une bonne option, et en plus il s’agit souvent de produits avec une composition plus saine.

Enfin, acheter ses produits dans la stricte quantité nécessaire permet de réaliser de sérieuses économies.

Pour consommer mieux

En plus de permettre une réduction drastique des déchets, les magasins en vrac font souvent le choix de proposer des produits biologiques, de qualité ou issus de commerce équitable. Ces boutiques travaillent souvent en association avec des producteurs locaux. Dans ce cas les prix sont un peu plus élevés afin de leur assurer une rémunération au prix juste.

Pour l’esthétique et l’organisation de sa cuisine

Acheter en vrac implique de réorganiser sa cuisine. Et passer aux bocaux en verre dans lesquels les aliments sont apparents va offrir une touche d’authenticité chez vous. Vous pourrez agrémenter vos bocaux de belles étiquettes. Tout restera bien plus en ordre que lorsqu’on accumule des emballages en plastique les uns sur les autres.

Les inconvénients des courses en vrac

L’organisation

Si on souhaite passer à la majorité de ses achats en vrac, cela nécessite une organisation supplémentaire comparé à ses habitudes précédentes. Il faut en effet penser à avoir sur soi des contenants adaptés aux courses. Cela peut limiter les achats spontanés ou de dernière minute.

Si vous vous déplacez en voiture vous pouvez parer à cet inconvénient en disposant toujours quelques sacs vides au cas où dans votre coffre. Pour les personnes se déplaçant à pied, glisser un sac en coton dans son sac du quotidien peut permettre de dépanner.

Les bocaux en verre pendant les courses

Faire ses courses directement avec ses bocaux en verre peut présenter plusieurs inconvénients. Tout d’abord cela risque de peser lourd dans le sac et ne pas être très pratique à transporter. En plus certains magasins ne permettent pas de peser le contenant avant l’achat pour ne pas payer ce poids supplémentaire. C’est le cas notamment de la plupart des grandes surfaces. En revanche les magasins spécialisés proposent évidemment de peser vos contenants avant.

Pour palier à cet inconvénient, vous pouvez réaliser vos achats dans des pochons en tissu ou en coton bio et ne les transvaser dans vos bocaux qu’une fois arrivé chez vous.

Devoir multiplier les magasins

Si vous souhaitez acheter en vrac dans votre supermarché le choix sera vite limité. Il sera facile de trouver des pâtes, du riz ou de la farine, mais vous trouverez rarement des produits ménagers ou de l’huile par exemple. Cela amène à multiplier les déplacements si vous voulez acheter l’ensemble de vos produits en vrac.

Le plus simple dans ce cas est de faire directement ses courses dans un magasin spécialisé. Ou d’accepter d’acheter quelques produits emballés en étant déjà fier de l’effort fait. Cela doit rester un plaisir et ne doit pas se transformer en contrainte sous peine de se démotiver complètement.

Qui sont les principaux acteurs des courses en vrac ?

Depuis quelques années les courses en vrac se démocratisent. Avant, on ne trouvait ces dispositifs que dans les épiceries bio en vrac ou les magasins spécialisés. Les épiceries bio proposent maintenant presque toujours un corner dédié à l’achat en vrac. C’est une bonne manière de faire toutes ses courses simplement en un seul et même endroit.

Les magasins dédiés uniquement au vrac fleurissent, mais surtout dans les grandes villes. Il existe des outils très pratiques sur internet localiser des magasins en vrac, comme abracada-vrac.com par exemple.

Dorénavant même les grandes surfaces implantent des rayons en vrac en libre-service. C’est peut-être une bonne occasion de découvrir des ailes de votre supermarché dans lesquelles vous ne passiez jamais ! Passer par son magasin usuel est un bon moyen de démarrer sa transition vers l’achat en vrac sans trop bousculer ses habitudes d’un coup. Vous pourrez passer à un magasin spécialisé une fois que vous serez plus à l’aise avec le concept.

Et bien sûr, aller faire ses courses à son marché local est une merveilleuse façon de faire quelques courses en vrac et de soutenir des producteurs locaux. On peut y trouver des fruits et légumes de saison, des fromagers et des bouchers. On ne peut en revanche pas trouver de féculents ou de farine.

Acheter en vrac en ligne, c’est possible !

Des boutiques en ligne spécialisées dans le vrac ont vu le jour pour démocratiser l’achat en vrac en France. En effet dans les campagnes ou les petites agglomérations il n’y a pas de boutiques spécialisées dans la vente en vrac.

Deux boutiques en ligne ressortent particulièrement : La fourche et Aurore Market. Ces sites proposent une large sélection de produits en vrac. Ils offrent aussi bien évidemment la possibilité d’acheter des contenants. Les produits sont livrés dans des sacs en kraft dans cette même logique d’éviter le suremballage.

Plus besoin de sortir de chez soi pour acheter en vrac - Des boutiques en ligne vous livrent
Plus besoin de sortir de chez soi pour acheter en vrac – Des boutiques en ligne vous livrent

L’avantage est qu’il est possible de profiter de réductions et de comparer directement les prix pratiqués avec ceux d’autres boutiques. Vous n’aurez plus le problème de devoir passer par plusieurs magasins et vous serez livrés à domicile ! De nombreux codes promos existent pour découvrir leurs services à des prix avantageux.

Comment commencer à acheter en vrac

Observer ses habitudes

Comme pour toute nouvelle habitude, le mieux est de commencer en douceur, à son rythme. Rien ne sert de tout changer du jour au lendemain si cela parait contraignant : cela risquerait au contraire de décourager les plus motivés.

Pour commencer, il faut prendre le temps de faire le tour de sa cuisine et de noter les aliments que l’on consomme le plus. Puis il faut se demander si c’est un produit qui s’achète facilement en vrac et dont l’emballage est inutile. C’est par exemple le cas des pâtes, du riz, des céréales, de la farine et des oléagineux…

Il est possible de préparer une première liste de courses avec ces quelques produits principaux.

S’équiper

Avant même d’acheter ces quelques produits en vrac, il faut s’assurer d’avoir de quoi les conserver chez soi. Les bocaux en verre sont la meilleure alternative zéro déchet et ils ont une très longue durée de vie. C’est en plus un matériau écologique et sain qui ne se transfère pas dans les aliments. Des pots de confiture peuvent parfaitement faire l’affaire et cela évite des achats supplémentaires.

De même, il faut prévoir des contenants à utiliser pendant les courses. Si on est pris de court, les épiceries en vrac prévoient des sacs en papier réutilisables qu’il est possible de ramener la fois suivante. Mais l’idéal est d’avoir ses propres sacs réutilisables. Il existe des sacs à vrac, mais on peut aussi réutiliser un pochon en coton, un totebag, ou même coudre soit même ses propres contenants en coton bio.

Les filets sont très pratiques pour les fruits et légumes. Enfin, pour le fromage et la viande, vous pouvez amener des boites en verre. Elles doivent être bien propres sinon certains magasins se réservent le droit de refuser ce contenant pour des raisons d’hygiène alimentaire.

S’organiser

Passer au vrac demande une vraie organisation, surtout au début le temps que les nouvelles habitudes se mettent en place. Par exemple, il faut penser à avoir toujours sur soi un sac en tissu en cas de courses imprévues. Si on en a plusieurs on peut en laisser un dans la boite à gants de sa voiture, un au bureau, un dans son sac ou dans une poche…

Lorsqu’on achète en vrac, on peut choisir les quantités exactes que l’on souhaite. Plus besoin de prendre nécessairement 1 kilo de farine. Cela peut demander un peu d’organisation en amont, pour réfléchir à ses plats et savoir de manière précise de quelle quantité on aura besoin.

Nos conseils pour conserver les produits en vrac

Grâce à l’utilisation de bocaux en verre, il est facile d’avoir tendance à oublier quelques règles d’hygiène élémentaire. Car même si on remplit toujours son bocal du même aliment, il est important de le stériliser et de le nettoyer de temps en temps. Cela évitera la prolifération de bactéries ou de mites alimentaires.

Pour cela, il faut laisser tremper ses bocaux en verre dans de l’eau bouillante. Il est possible d’y ajouter du vinaigre blanc (surtout pas de produits toxiques). Il faut ensuite rincer abondamment puis sécher avec attention grâce à un chiffon propre et sec. Ce geste d’entretien simple vous garantira une utilisation agréable au quotidien de vos produits en vrac.

Si les contenants ont un joint en silicone, il est important de bien le nettoyer pour qu’il conserve toutes ses qualités hermétiques.

Optimiser l’utilisation des bocaux

Une étiqueteuse s’évère très pratique pour noter ce qui se trouve à l’intérieur de chaque bocal. C’est en plus très esthétique et cela donnera de l’allure à votre cuisine. Vous pouvez utiliser un feutre effaçable pour noter sur chaque bocal la date d’achat de la nourriture qui s’y trouve. Vous saurez en un coup d’œil repérer ce qu’il faut terminer d’abord. Cette petite astuce est un bon moyen d’éviter le gaspillage alimentaire en évitant de jeter des produits sur simple doute.

Pour une meilleure conservation il faut penser à toujours bien fermer ses bocaux et ses contenants. C’est encore plus important pour la farine et les féculents qui attirent particulièrement les mites alimentaires. En prévention il est possible de placer des achats contenant de la lavande ou des clous de girofle dans ses placards : en effet elles détestent les odeurs fortes.

Si malheureusement les mites alimentaires sont déjà là il existe plusieurs solutions. Vous pouvez placer vos aliments au congélateur pendant 24h et nettoyer tous vos placards au vinaigre blanc.

Enfin, évitez si possible les contenants en plastique. Ce matériau n’est pas sain et peut transférer des micro-particules dans vos aliments.

Profiter du vrac à l’étranger

Le vrac prendre actuellement de l’ampleur dans les pays développés, mais tous ne vont pas aussi vite.

Par exemple l’Australie propose des produits en vrac à l’entrée de ses supermarchés, mais il s’agit surtout d’oléagineux. Malgré le fait qu’il s’agisse d’une (grande !) île, l’interdiction sur les sacs plastiques à usage unique fournis en caisse n’existe que depuis 2018 ! Pourtant, des magasins en vrac voient le jour dans les grandes villes et ce mode de consommation prend de l’ampleur.

L’Italie est quant à elle très avancée sur le recyclage. Les sacs sont transparents afin de vérifier que les produits sont correctement triés. De nombreuses villes proposent des fontaines à eau pour venir remplir ses bouteilles et éviter l’achat de trop de plastique. En revanche il est difficile de trouver des magasins en vrac même dans les grandes villes. Pourtant ce type de consommation s’adapterai à leur recyclage précis.

À Londres des progrès sont faits en matière de zéro déchet. Des magasins en vrac voient le jour. La ville a même imaginé un système de ramassage collectif du compost. Les pots de yahourt sont recyclables, contrairement à la France. Mais ces magasins en vrac sont indépendants et leurs prix sont très élevés.

La France a donc quelques progrès à faire mais nous avons la chance d’avoir accès aux magasins en vrac. Que ce soit en boutique physique dans les grandes agglomérations ou via les boutiques en ligne.

6 vues, dont 0 aujourd'hui