La start-up Phénix fleuron de l’ESS française

La lutte contre le gaspillage alimentaire concerne aujourd’hui une grande majorité de la population. Dans ce sens, les jeunes entrepreneurs Jean Moreau et Baptiste Corval ont co-fondé la start-up Phenix en 2014 afin de mettre en œuvre une réduction drastique du gaspillage alimentaire par les professionnels. Ils proposent des solutions pour éviter de jeter les produits que les commerçants ne parviennent pas à vendre. Depuis sa création, Phenix a revalorisé plus de 15 millions de kilos de produits alimentaires, représentant un équivalent de 30 millions de repas (données à décembre 2018).

Ce que Phenix propose aux entreprises

L’entreprise Phénix sensibilise ses clients contre le gaspillage. Loin d’être le seul acteur antigaspi, Phénix se distingue par la diversité de ses actions et toutes les étapes dans lesquelles elle intervient. Le projet Phénix a commencé par la gestion des invendus approchant de leur date de péremption. Ils perdent certes de leur fraîcheur, mais restent tout à fait consommables. Les clients de Phénix incluent Auchan, Carrefour, Leclerc, Biocoop, etc. Ainsi, au lieu de jeter à la poubelle tous ces produits, Phenix propose des alternatives dont le don de ces produits aux associations caritatives. Mais les actions de Phenix pour faire renaître les produits de leurs cendres sont diverses, jetons-y un oeil.

Phenix redonne une seconde vie aux produits

Phenix redonne une seconde vie aux produits

Accompagnement et support aux acteurs de la distribution alimentaire

  • Accompagner les industriels et grossistes pour qu’ils ne gâchent pas leurs surplus alimentaires et non-alimentaires
  • Apport de solutions innovantes à la grande distribution pour limiter le gaspillage
  • Récupération de produits alimentaires en surplus auprès des commerçants

Don des produits alimentaires encore consommables

  • Redistribution des produits hors cahier des charges (déclassés, défauts mineurs)
  • Dons de produits alimentaires qualitatifs aux associations
  • Redistribution de produits en fin de vie pour nourrir les animaux

Redonner une nouvelle vie aux produits

  • Transformation de denrées invendues en autres produits (alimentaires, mobilier, etc.)
  • Recycler les produits non alimentaires en nouveaux produits utiles

Réflexions et sensibilisation des populations

  • Études pour les collectivités afin de réduire les déchets produits
  • Créer des évènements #antigaspi

Les futurs projets de Phénix

Grâce à une levée de fonds récente de 15 millions d’euros, l’avenir de la start-up Phenix s’annonce riche en nouveaux projets. Avec un chiffre d’affaires qui a plus que doublé en 2018 et une centaine de collaborateurs, Phenix a clairement les moyens de ses ambitions.
La start-up française Phénix prévoit de s’étendre… Les pays voisins de la France sont des marchés intéressants où Phénix aurait tout intérêt d’exister.
Parmi les projets, la mise en place d’un traitement particulier aux emballages plastiques récupérés est prévu.
Une réseau indépendant d’épiceries est également en cours. Les épiceries « Nous » distribueront des produits sauvés du gaspillage. Comme exemple, le lait de chèvre produit en excédent sera proposé chez « Nous ». Les légumes moches, les produits mal étiquetés y auront donc leur place !
Enfin, un chantier digital permettra à Phénix et à ses partenaires et clients une communication et une réactivité maximale.
Voilà tout un programme, que nous aurons plaisir à suivre.