Le quartier de la Défense sensibilise ses restaurants d’entreprise

Le quartier de la Défense est connu pour ses tours occupées par de nombreuses et grandes entreprises. Les salariés bénéficient de restaurants d’entreprise, qui de plus en plus les sensibilisent contre le gaspillage alimentaire.

Un quartier d’affaires engagé

Outre les campagnes anti-gaspi du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation contre le gaspillage alimentaire, la Défense affiche son engagement sur le sujet grâce aussi par une association. Cette association s’appelle “La Défense des Aliments”. À l’heure actuelle, La Défense des Aliments regroupe cinq grandes entreprises, telles que, Allianz, Arpège, Eurest, Mazars et Suez.

L’État aide les restaurants d’entreprise

La restauration collective est un lieu de vie où le gaspillage est potentiellement fort. Les employés de ces restaurants d’entreprise ont des consignes. Ces consignes visent à servir les doses les plus juste et adaptées à un repas. Toutefois, rien ne garantit que la quantité préparée correspondra parfaitement à l’affluence dans le restaurant. La Direction Régionale interdépartementale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt d’Île-de-France (la DRIAAF, autrement dit une structure similaire au ministère, mais à l’échelle régionale) a donc lancé ce projet, sous forme d’association.

Restaurant d'entreprise - Sensibilisation contre le gaspillage alimentaire

Une première phase d’observation

Actuellement, les actions claires à mener reste à définir. La phase actuelle se focalise sur l’identification des leviers efficaces pour limiter le gaspillage alimentaire sur le site spécifique qu’est la Défense et ses restaurants d’entreprise. Ce n’est qu’au deuxième trimestre 2019 que l’organisme partagera les conclusions et premières actions générales. La consommation des aliments et leur gaspillage est pour le moment très suivi sur les tours Allianz One, Égée, Exaltis, et Grande Arche.

Des solutions efficaces à mettre en place

Partage des coûts et redistribution d’invendus, ce sont là les problématiques auxquelles s’affairent déjà de nombreux acteurs de l’univers anti-gaspi.
Bien évidemment, les solutions ne sont pas toutes situées pendant et après la préparation des plats dans les restaurants. Les analystes du projet retravailleront également les circuits d’approvisionnement. Les circuits courts sont la meilleure solution pour une relation gagnant-gagnant. Les synergies avec de plus petites structures sont aussi des pistes intéressantes pour les gros groupes.

La finalité de ce projet sera de réduire le gaspillage sur le site de la Défense grâce au déploiement de solutions mutualisées. Ces solutions pourront inspirer les autres quartiers d’affaires français, et européens.
Nous avons hâte de découvrir le résultat de ces travaux, qu’un livret de bonnes pratiques matérialisera in fine.

Lutter contre le gaspillage alimentaire sur son lieu de travail

Avant la mise en place de ces bonnes pratiques, des actions réalisables facilement par chacun sont possibles. Ainsi, Pagachey propose aux personnes travaillant sur le site de la Défense de partager les produits alimentaires qu’ils ont en trop. Un pot de départ trop fourni en gâteaux, un déjeuner avec des mets non entamés, un plat fait maison en trop grande quantité ? Les raisons de partager des produits alimentaires sur son lieu de travail sont diverses. Pour engager vos collègues dans une telle démarche, proposez-leur grâce à l’invitation Pagachey. Cela leur donnera sans doute des idées de bonnes choses à vous proposer. L’invitation Pagachey est à imprimer et à afficher dans les endroits de votre entreprise dédiés à ce type de communication, où cela ne gêne pas.