Pain Perdu revalorise les invendus des boulangeries

Lancé en 2018, Pain Perdu est une épicerie fine proposant des créations alimentaires sucrées ou salées, faites à base de pain récupéré.

Le concept de l’entreprise Pain Perdu

Cette épicerie fine n’a pas encore pignon sur rue Place de la Madeleine, certes. Mais sa façon de recycler des produits lui confère des vertus que d’autres marques plus célèbres n’ont sans doute pas.

L’épicerie fine Pain Perdu, créée par Hanneli Victoire est en phase avec les valeurs de sa fondatrice. Sensible au visuel, la jeune créatrice a bien pensé sa marque. Le ton, le graphisme, tout semble dans l’air du temps, avec un aspect très épuré.

La revalorisation du pain invendu est au coeur de Pain Perdu, et lui donne tout son sens. Dans la ville de Paris, 17 000 baguettes de pain n’ayant pas trouvé preneur se retrouvent dans des poubelles. Face à ce chiffre effarant, des structures s’organisent pour éviter le gaspillage de tout ce pain.

L'épicerie fine Pain Perdu revalorise les invendus des boulangeries

Le process de Pain Perdu : efficace et bien ficelé

Hanneli Victoire, la vingtaine fraîchement passée, s’oriente déjà dans les actions anti-gaspi. Pour les besoins de de son épicerie fine Pain Perdu, elle s’est outillée auprès d’un fournisseur proposant une machine capable de traiter efficacement le pain récupéré. Les machines de ce fournisseur, Expliceat, traitent le pain en surplus pour en produire une farine réutilisable.

Franck Wallet est le fondateur d’Expliceat et propose le Crumbler, un engin efficace pour broyer le pain et le transformer en poudre fine réutilisable. Le processus est très simple : Le pain est d’abord séché, puis moulu pour être transformé en farine. Et toutes les baguettes subissent le même sort !

Ainsi Pain Perdu réalise quotidiennement sa tournée pour récupérer une centaine de kilos de baguettes destinées à être jetées, à l’instar de Sookies qui réutilise la chapelure de pain rassis.

Des recettes gourmandes avec du pain perdu

Vous l’avez compris, avec Pain Perdu, la perte du pain, c’est loin d’être peine perdue. Cette farine produite sera de nouveau utilisée selon la créativité du cuisinier ou pâtissier. Du nouveau pain, des sablés, de la pâte à quiche… à vous d’imaginer ! Farine, croûtons serviront parfaitement pour des préparations sucrées ou salées. Clairement, le pain dur réduit en poudre peut remplacer la farine normale.

Pour l’instant active sur le territoire parisien, l’entreprise Pain Perdu a l’ambition de se développer dans la petite couronne. Ensuite viendra le temps de rayonner plus largement sur la région et en France.
Découvrez leur carte printemps 2019, et essayez leurs cookies ou leurs sablés anti-gaspi. Bravo pour ce superbe projet !