Les consommateurs dictent leurs choix à l’économie et l’agriculture

L’économie dans le domaine de l’alimentaire évolue pour répondre aux problématiques écologiques, et cette évolution ne peut se faire qu’avec un changement des habitudes par les consommateurs. Quels sont les principaux leviers à actionner ?

Agir au quotidien pour favoriser l’économie circulaire et l’agriculture durable

Lorsque nous, consommateurs, sélectionnons un produit alimentaire, nous prenons parti : notre façon de manger influence les industriels. L’économie linéaire que nous connaissons repose sur l’extraction de matières premières pour satisfaire notre faim grandissante. Toutefois, ces pratiques ont des impacts inquiétants : gâchis des invendus, intensification de l’agriculture, perte de biodiversité… Nul besoin d’être un fervent écolo pour comprendre que notre mode de vie est en danger.

Par exemple, nous avons appris à être à l’affût des promotions, alors que le vrai bon plan est à côté de chez nous, avec une consommation locale permettant une économie sociale et solidaire (ESS), tout en se régalant avec une recette maison.

astuces anti gaspillage

Préserver le sol, primordial pour l’agriculture et l’environnement

Selon l’ADEME, 95% de notre production alimentaire provient des sols, directement (végétaux) ou indirectement (produits animaux). En outre, le sol est essentiel dans l’écosystème : il absorbe et épure l’eau, et régule le climat en emmagasinant du carbone.

Pourtant, en France, pays de la gastronomie, plus de 20 m² de terres agricoles disparaissent chaque seconde. D’autre part, la production agricole intensive et spécialisée entraîne l’utilisation d’engrais chimiques et une concentration des effluents d’élevage, qui détériorent nos sols.

L’économie circulaire, elle, s’appuie sur une agriculture et une consommation raisonnées. Ainsi, la valorisation des déchets organiques permet d’utiliser moins d’intrants chimiques. Côté consommateur, acheter localement limite les transports et favorise l’ESS.

Des astuces ecolo pour organiser vos repas

Découvrez nos conseils pour agir en courses et en cuisine, sans sacrifier la gastronomie :

  • Au supermarché, méfiez-vous de ce bon plan alléchant qui augmentera dangereusement vos stocks !
  • Choisissez des invendus à consommer rapidement.
  • Passez en cuisine pour préparer vous-même à manger à partir de matières premières.
  • Prévoyez chaque plat à l’avance dans un planning anti-gaspillage.
  • Congelez vos restes pour créer des stocks de repas qui vous dépanneront. Puis utilisez le fooding pour les accommoder ensemble dans un plat.
  • En cas de petite faim, ne cédez pas aux produits industriels suremballés, préparez de délicieux encas : miam miam !
  • Confectionnez votre recette anti-gaspillage à partir des restes. Appuyez-vous sur le fooding en sortant des sentiers battus.

By Laurent

Bonjour, j'ai créé Pagachey pour que vous puissiez proposer les produits alimentaires que vous avez en trop. C'est simple et 100% gratuit alors n'hésitez pas !