Le champagne, la star des vins pour les fêtes

La période des fêtes de fin d’année est une belle occasion pour déguster du champagne. À Noël ou au réveillon du Nouvel An, la vente de bouteilles de champagne à ces occasions est la plus forte de l’année. Petits rappels sur cette boisson française unique au monde.

Le champagne, symbole de la culture française

Avec un coeur en pleine région région Grand Est, la production de la région viticole champenoise ne cesse de croître. Pour preuve, l’appellation champagne qui ne comptait que 10 500 hectares en 1950, en comptait déjà 30 000 en 2000.
Aujourd’hui, le business des bouteilles de champagne est mondial, et l’appellation AOC est pourtant donnée à seulement 319 crus. De fait, ces crus sont présents dans 5 départements français, dont celui de la Marne, qui en réunit 60%. Les mousseux et autres vins pétillants classiques animeront les célébrations, mais le vrai champagne reste unique et son succès croissant.

Dès les années 1920, les cépages autorisés pour fabriquer du champagne sont définis dans la capitale du Champagne, Epernay. Une appellation AOC est par ailleurs fixée en 1936. Dès lors, l’aura de cette boisson va conquérir l’ensemble du monde. Pinot noir, pinot meunier et chardonnay sont les cépages principaux depuis lesquels sont fabriqués le fameux vin.

Une viticulture historiquement ancrée en Champagne

Les villes célébrant cette boisson, par leurs sites de production, se sont rendues célèbres pour leurs crus, comme Reims, Sézanne, ou Châlons-en-Champagne. Si l’histoire locale raconte que quand on ouvre un quelconque robinet à Reims, du champagne en coule forcément, la ville n’est pourtant pas la capitale de ce vin pétillant. Elle est certes la porte d’entrée dans la région, avec sa gare TGV, et ses différents sites appartenant au patrimoine de l’Unesco – dont sa fameuse cathédrale – mais Épernay est géographiquement et historiquement la capitale du champagne.

Une belle bouteille de champagne pour les fêtes

Présent à toutes les célébrations, des naissances au troisièmes mi-temps en passant par les concerts de rock, la bouteille de champagne remplace volontiers dans cette région bières et vins. Plutôt qu’un demi de bière, c’est la flûte de champagne qui remportera les suffrages des convives. À servir toujours bien frais, le vin pétillant, associé à l’élégance et à la culture française. Détaché de la notion de luxe, le champagne est en Champagne-Ardenne une simple boisson traditionnelle, à savourer en apéritif ou en dessert

Vous reprendrez bien un verre ?

D’origine anglaise et datant du 18ème siècle, la flûte de champagne est connue pour boire le champagne. Son avantage est de limiter le contact entre le vin et l’air pour conserver au mieux les bulles. Quant à son pied long et fin, il permet de tenir la coupe éloignée de sa main, et donc de la chaleur. Le champagne est fait pour être goûté frais.
Moins propice à se briser, et plus simple pour construire une fontaine de champagne, la coupe est aussi le plus populaire des contenants à champagne. Pour preuve, ne dit-on pas prendre une coupe de champagne ? Évacuation des arômes et des bulles, la coupe de champagne cumule toutefois des défauts pour une dégustation optimale.

Pour une présentation dans les règles de l’art de votre bouteille de champagne, vous pouvez pratiquer son sabrage. En voici une démonstration.

https://www.youtube.com/watch?v=-LEbNHF-oyo

Le gagnant, face à l’aristocratique coupe, est le simple verre à vin. Rempli au quart, il est ainsi le parfait contenant pour délivrer la saveur tout en conservant l’effervescence du vin pétillant. Aussi, son avantage est de laisser passer le nez pour s’enivrer de ses arômes avant de le déguster.

Séduits par cette boisson ? À moins que vous ayez une préférence pour le champagne rosé ? Une version du champagne qui atteint 10% des exportations de champagne. Quoiqu’il en soit, faites-vous plaisir en continuant de déguster ce vin délicieux.