Page Facebook de Pagachey Fil Twitter de Pagachey Compte Instagram de Pagachey Page Google + de Pagachey Épingles Pinterest de Pagachey

Le label Commerce Engagé attribué à de nombreux commerçants

Le label Commerce Engagé réunit toujours plus de commerçant pour limiter les déchets

Les consommateurs recherchent désormais les commerces éthiques et engagés. Pour mieux les orienter, des marqueurs comme le label Commerce Engagé existe, et aide à mieux s’y retrouver. En suivant le Commerce Engagé, le consommateur s’assure d’avoir affaire à un établissement qui optimise la gestion de ses déchets.

En collaboration avec l’ADEME depuis 2006, le label Commerce Engagé s’est fait connaître à l’échelle européenne depuis 2012. Promouvant les actions durables et solidaires, la préservation des ressources naturelles et le renforcement de l’économie locale, le Commerce Engagé a pour force son déploiement. Une fois bien cadré et reconnu par les instances nationales et européennes, ce label s’est déployé dans plusieurs zones françaises.

Un déploiement national du Commerce Engagé

Le label se développe en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Occitanie, comme dans d’autres régions.

  • Dans le Var :
    • Le Syndicat intercommunal dans le centre ouest du département (SIVED)
    • La communauté de communes au coeur du Var (CCCV)
  • Dans les Bouches-du-Rhône, au sein du territoire du Pays d’Aix
  • Dans l’Aude, une collectivité intercommunale (le COVALDEM)
  • En Guyane, une communauté d’agglomération (la CACL)
  • La principauté de Monaco

Au sein de ces zones, ce sont finalement des commerçants qui bénéficieront des ce label Commerce Engagé. Cela rappelle les établissements estampillés Care Eat, autre label qui concerne les commerçants soucieux de limiter le gaspillage alimentaire en appliquant une série d’actions positives.

Le label Commerce Engagé réunit toujours plus de commerçant pour limiter les déchets

Les actions éco-responsables promues par le label

Le tri sélectif reste évidemment très présent dans les recommandation du label. Ce tri permet la transition du mode jetable au mode durable, sur un maximum de produits.

Les déchets issus des industriels, quand ils ne sont pas triés, doivent pouvoir être ramassés lors de tournées spéciales. Une redevance spéciale est mise en place dans certaines zones auprès d’établissements privés et publics pour leur utilisation, l’objectif étant de la limiter.

Pour les déchets spéciaux, les communes et organismes organisent la récupération de produits comme le gros électroménager, les piles ou des restants de peinture, via des centres dédiés. Aussi, pour les déchets verts, la promotion du compostage est aussi un axe fort d’amélioration.

Au sein des commerces, la suppression progressive des sacs plastiques en caisses ou la vente de vaisselle jetable est une mesure phare.

Enfin, la mise en avant des produits locaux et de saison, l’encouragement à utiliser des produits lavables (comme les couches pour bébé) font partie des engagements partagés dans les campagnes de communication.

104 vues au total, 1 vues aujourd'hui

Pas de mots clés

104 vues au total, 1 vues aujourd'hui

  

Laisser une réponse

Il faut être inscrit pour poster un commentaire (sinon cliquez sur l'onglet Facebook).