Le don des bonnes choses avec Geev

La start-up bordelaise spécialisée dans le don se diversifie. Geev offrait à ses utilisateurs la possibilité de donner autour d’eux leurs objets. Le don alimentaire est désormais aussi possible. Dès à présent, aux objets s’ajoutent les bonnes choses que l’on risque de gaspiller.

Parti d’un réseau social

Avec un nom sympa, rappelant « donner » en anglais, et un mignon petit singe pour logo, Geev a rapidement su trouver ses utilisateurs. Le concept a fait suite à l’observation de groupes Facebook créés par les 2 co-fondateurs de Geev. Basés sur le don d’objets, ces groupes ont rencontré rapidement du succès. Un succès évident : Qui ne serait pas ravi de pouvoir récupérer à l’oeil des objets pouvant valoir jusqu’à plusieurs dizaines d’euros ?

La nourriture que l’on jette n’est pas nécessairement périmée. Les Français en prennent de plus en plus conscience, et la sphère politique, depuis récemment, est clairement déterminée contre le gaspillage. Geev intervient contre le gaspillage avec un service entre particuliers fondé sur le don alimentaire.

Le don alimentaire bien encadré

Les règles édictées par la Direction générale de l’alimentation du ministère de l’agriculture imposent aux utilisateurs de respecter des règles d’hygiène et de sécurité sanitaire, comme elles s’appliquent aux utilisateurs de Pagachey. Ces règles s’appliquent aux grandes catégories de produits :

  • Aliments secs
  • Produits surgelés ou congelés, sans que la chaîne de froid ne soit rompue
  • Produits frais bien emballés
  • Fruits et légumes
L'application Geev, pour le don de produits alimentaires

Une modération permet d’éviter que des annonces douteuses prennent place sur l’application. La date limite de consommation (DLC) est marquée et basée sur la déclaration de l’annonceur. De toute façon, le consommateur se doit de rester vigilant pour vérifier si le produit lui semble consommable ou non.

Le don alimentaire en tant que tel ne permet pas à la plate-forme de réaliser des bénéfices. L’équipe de désormais 15 personnes a pu se développer grâce à une levée de fonds. Le modèle économique de Geev est basé sur les services gravitant autour de l’utilisation gratuite.

Don et revente à prix mini avec Pagachey

Grâce à la technologie, la digitalisation du don est facilitée. Quelque soit votre service préféré pour agir contre le gaspillage alimentaire, Pagachey reste une solution pionnière. Le don alimentaire et la revente à prix modique y sont permises. Pas encore utilisateur ? Dépêchez-vous 😉

Plus largement, nous partageons aussi sur la plate-forme des services et idées pratiques pour réduire le gâchis, et mieux conserver les denrées alimentaires.

Pour éviter le gaspillage alimentaire chez Pagachey, nous permettons à tout type d’utilisateur, qu’il soit particulier, commerçant, restaurateur ou association, de partager ou de récupérer des produits. Le service est ultra local et engage les personnes proches les unes des autres. C’est pourquoi nous sommes très attachés à la vie des quartiers que nous estimons essentielle afin qu’un tel service s’y pérennise.

Associations ou représentant d’une commune, faites-vous connaître et demandez à disposer de votre page locale.

L’année 2018 a marqué définitivement une accélération dans l’offre de services aux particuliers comme aux professionnels dans l’anti-gaspillage. Que celui-ci soit tourné vers le matériel, ou l’alimentaire, les concepts de partage, de réutilisation, de reconditionnement et de recyclage sont clairement au centre des outils qui naissent aujourd’hui.